Le cavalier et l' hypnose

A la rencontre de soi-même pour rencontrer au mieux son cheval

Le cheval

On dit souvent que le cheval est le miroir de notre âme.

On a beau lui mentir et se mentir, « je n’ai pas peur, tout va bien »,
le cheval va ressentir la peur et le stress caché au fond de nous.

Des études scientifiques prouvent que le cheval capte à 5 mètres le champ magnétique du coeur du cavalier et ses battements désordonnés en cas de stress. Son coeur va accélérer en même temps…Incroyable, non ? Il ressent tout ce que vous amenez avec vous à l’ écurie, joie, tristesse, anxiété…Il lit votre port de tête, les inflexions de votre voix.
Avant même d’être à cheval, nous sommes démasqués !

Une fois à cheval, la peur continue son oeuvre, la respiration est courte et haute, le coeur bat vite, les muscles se tendent, les jambes, les bras se crispent, les pensées négatives s’en mêlent :  » le chien qui passe va faire peur au cheval, le vent va l’ inquiéter…  » la volonté ne peut plus rien y changer, le moniteur non plus, le cheval inquiet se tend, secrète de l’ adrénaline pour fuir, son corps se durcit, le nôtre encore plus… STOP!!
Soufflons, respirons.
Tout cavalier un jour ou l’autre a été ou sera confronté à la peur quelque soit son niveau.
La peur est normale, nous montons sur un animal de 500 kilos dont l’instinct de survie est de fuir quand il a peur et dont aucun raisonnement ne  coupe l’instinct de fuite !

De plus certaines peurs sont légitimes et salvatrices, il est normal et salutaire de garder une dose de prudence face  à certains chevaux et certaines situations.

La peur à cheval et l’ hypnose.

Nous rencontrons de nombreuses peurs dans notre vie de cavalier,autant de peurs qui vont nous permettre de grandir dans notre vie de tous les jours…

La plus courante est la peur de perdre le contrôle, de se faire « embarquer »,

puis vient la peur de la chute ,

La peur d’une discipline en particulier, obstacle, cross,

La peur d’un cheval en particulier,

La peur de la compétition,

La peur de l’échec, la peur du regard des autres, des cris du moniteur,

La peur de mal faire et de faire mal au cheval….

 

La peur peut se manifester après un évènement « traumatique », chute, perte de contrôle, bousculade à pied…
La part émotionnelle stocke l’évènement non traité, dès qu’elle  perçoit par l’un des sens quelque chose qui lui rappelle ce moment, elle réactive instantanément la peur dans le cerveau et courcircuite tout raisonnement. L’ hypnose va permettre de traiter l’évènement, désactiver l’émotion. Le souvenir sera toujours là mais la peur sera  « digérée ».

La peur peut aussi s’ installer « à bas bruit », sans « fait marquant », après une succession de « petites » chutes, ou en voyant un autre cavalier tomber brutalement et en s’ appropriant l’ évènement, en entendant et en ressentant la peur de ses parents…en prenant de l’ âge et en pensant aux conséquences d’ une éventuelle chute.

L’hypnose va permettre d’aller « rencontrer cette peur », de la reconnaître, de la désensibiliser, de lui donner de nouveaux choix de réactions, de se fabriquer des « ancrages » de sécurité (geste, phrases, respiration qui réactive le relâchement) réutilisables à tout moment à terre et à cheval.

L’ hypnose et le  cavalier, pour aller plus loin…

Vous avez peut-être déjà entendu votre moniteur vous dire, « respire, détends les bras, relâche les jambes » et puis « ressens le corps du cheval… »  d’accord ! mais comment faire ?? Si l’on ne sait pas détendre ses bras à terre, comment peut on le faire à cheval ? si on ne sait pas ressentir son propre corps, comment sentir celui du cheval ?
J’ ai enseigné pendant de nombreuses années en me rendant compte de plus en plus de ces incohérences.

Je me suis perfectionnée au travers de mes lectures et de mes formations sur l’ étude du positionnement du cavalier, de son équilibre, de son centrage par la respiration. Toute une recherche pour que le corps du cavalier fonctionne le plus facilement et naturellement possible en harmonie avec celui du cheval, quelles que soient  les disciplines.

Avec l’hypnose, le lien entre ce savoir et la mise en pratique s’est fait.

Alors en fonction de votre objectif et après vous avoir vu à cheval,le travail va commencer à pied, sur une selle posée sur un bidon !
En état d’hypnose, vous allez:

Etre au plus près de votre corps, dans une observation et un ressenti profond,  focalisé, absorbé dans ses sensations.
Enregistrer un mouvement précis du corps, pour le rendre accessible automatiquement et naturellement comme tout apprentissage devenu inconscient.
Apprendre vous centrer, à automatiser votre respiration en cohérence cardiaque.

Vous allez ainsi progresser dans vos gestes sportifs, vos ressentis et ceux de vos chevaux

 

Pour aller plus loin,dans la recherche de performance en vue de compétition, de passage de galops,

l’ hypnose permettra:

Un travail sur la préparation mentale, la motivation, la confiance en soi en compétition ou en loisir.

La visualisation et préparation d’ enchaînements.